Les Jeux Olympiques ont été crées en 776 avant J.C en Grèce antique. C’est l’une des plus grandes compétitions sportives qui regroupe aujourd’hui 35 sports (et 53 disciplines) : 28 sports (et 38 disciplines) pour les Jeux Olympiques d'été et 7 sports (et 15 disciplines) pour les Jeux Olympiques d'Hiver.  Elle réunit la plupart des pays du monde qui s'affrontent non pas à travers la guerre, mais à travers le sport comme le voulaient les Grecs. Cette compétition est pentétérique, c’est-à-dire qu’elle est organisée tous les quatre ans, cette période s’appelle une olympiade. 

Mais, pendant l’Antiquité, il n’y avait que les cités grecques qui avaient l’autorisation de participer aux Jeux Olympiques. En plus, cette compétition se déroulait toujours au même endroit : le site d’Olympie. A cette époque, les enjeux des JO étaient surtout individuels, à la gloire des athlètes. Les vainqueurs de chaque compétition étaient récompensés après chaque épreuve. Son nom, celui de son père et de la ville pour laquelle il coucouerait étaient proclamés par le héros. Il recevait le bandeau de la victoire et une palme, et faisait un tour d'honneur sur la piste où la foule l'acclamé et lui jeté des fleurs. Mais contrairement à aujourd’hui, il n’y avait pas de récompense pour le deuxième et le troisième, il n’y avait que le premier qui avait droit aux honneurs.

Source: Externe

 

Cependant ces jeux olympiques antiques n'auront marqué qu'une courte période de l'histoire, ils se sont arrêtés en 277 après J.C : c’est-à-dire qu’ils auront duré un peu plus de 10 siècles (1 053 ans). En réalité, il est dit que les Jeux sont encore plus anciens, vu les offrandes de l'époque géométrique retrouvées à Olympie. Ils ont été stoppés et interdit en 393-394 par Théodose Ier à cause de leur caractère païen. En les arrêtant, cet empereur ne visait pas forcément les Jeux Olympiques mais de façon générale les Jeux du cirque. Après leur disparition, les JO furent enterrés par le temps. 

 

Source: Externe

Vue de l’ancien stade d’Olympie.

Pendant le XIXièmesiècle, suite à des fouilles archéologiques, un jeune baron, Pierre de Courbetin, décida de recréer les Jeux Olympiques afin de les adapter à la modernité. Il fit cela car pour réformer l’éducation française, ce baron voulait passer par l’Education du sport, c’était pour rendre un hommage au sport.

Il l’annonça ouvertement sa volonté de recréer les Jeux, après de longues recherches, le 25 novembre 1892, c’est-à-dire le jour des 50 ans de l'Union des sociétés françaises de sports athlétiques à la Sorbonne. A cette époque il n’eût pas trop de réactions à cette annonce.

Il se battu donc pour convaincre des pays à le suivre dans son pays : il réussit alors à convaincre des représentants britanniques, américains et de dix autres nations.

C’est donc deux ans plus tard, le 23 Juin 1894, que Pierre de Courbetin organisa un congrès pour le rétablissement des Jeux Olympiques devant plus de 2000 personnes représentant douze pays. Ce congrès se tenait une nouvelle fois à la Sorbonne. Tous ces représentants ont voté à l’unanimité la rénovation des Jeux olympiques. Lors de ce congrès, les représentants prirent une autre décision importante, c’est la condamnation des règlements sportifs de certaines fédérations (britanniques notamment) qui excluait les ouvriers et les artisans. 

Suite à ce congrès, Pierre de Courbetin créa le Comité Internationale Olympique (CIO) une organisation qui a pour objectif de s'occuper de la bonne organisation des Jeux.

En 1896, soit deux années après la création du CIO, eut lieu à Athènes les premiers jeux olympiques modernes. Lors de ces Jeux Pierre de Courbertin instaura une devise : " citius, altius, fortius " qui veut dire " plus vite, plus haut, plus fort ". 

Source: Externe

Sigle des Jeux Olympiques (qui n'apparaîtra qu'aux jeux d'Anvers en 1920).  

Ces cinq anneaux de couleurs différentes représentent chacun un continent : 

  • le bleu représentant l'Europe,
  • le noir l'Afrique, 
  • le jaune l'Asie, 
  • le rouge l'Amérique, 
  • le vert l'Océanie.  

 

En recréant les Jeux Olympiques, Pierre de Courbetin a voulu rendre un hommage au sport. Mais on peut quand même se demander si l’enjeu sportif demeure-t-il primordial aux Jeux Olympiques ? Pour répondre à cette question, nous allons dans un premier temps montrer quel est l’impact politique dans les Jeux Olympiques. Dans un second temps, nous montrerons qu’elle place à l’économie dans les Jeux Olympiques. Puis dans un dernier temps, nous aborderons le thème de l’écologie, pour s’apercevoir si ce thème est aussi bien respecté par les pays organisateurs que d’autres thèmes comme l’économie par exemple.